Mot du président

La richesse des initiatives des populations est époustouflante au Sénégal, dans tous les secteurs, dans tous les domaines et à toutes les échelles (...)

Publications en ligne

Galerie photos

Niomré

Au Sénégal, et particulièrement dans les régions arides du nord, assurer l’autosuffisance alimentaire constitue une préoccupation majeure.

La vague de sécheresse chronique des années 1970-1980 et ses conséquences sur l’agriculture, et l´élevage ont créé sur la quasi-totalité du bassin arachidier des phénomènes de déforestation.

Ces perturbations de la diversité biologique ont entraîné une forte migration des populations de l’intérieur des terres vers les régions côtières, une baisse de la production alimentaire (agriculture, foresterie, élevage) et des revenus des femmes, peu outillées et moins préparées à l’intensification de l’exploitation des ressources et à la concurrence.

En cohérence avec les orientations générales fixées par la Stratégie Nationale de Sécurité Alimentaire et de Résilience (SNSAR) pour un développement endogène axé sur l’amélioration des conditions d’existence des communautés vulnérables, ENDA GRAF Sahel, entend mettre en œuvre le projet de promotion du droit humain à l´alimentation avec approche genre dans trois villages de la commune de Niomré.

Il est prévu dans le cadre de ce projet l´implantation de 02 périmètres maraîchers dans les villages de Niomré et Tanime.

L'objectif du projet est de promouvoir la reconnaissance du droit à l'alimentation des populations rurales, en particulier des femmes de la commune de Niomré. Pour ce faire, il s’agit de renforcer et consolider le processus de développement commencé par des acteurs du projet  avec des groupements de promotion féminine (GPF) dans les trois villages les plus importants de la Commune. A travers les différentes interventions, trois unités de transformation de céréales sont mises sur pied et gérées par des femmes. Grâce à la transformation et commercialisation des céréales locales, la situation alimentaire a été améliorée et une augmentation des revenus a été constatée. Etant conscients que ces actions ne sont qu’un premier pas pour accompagner ces populations à sortir d’une situation de pauvreté, cette proposition vise à élargir davantage ce processus de développement en consolidant le réseau des unités de transformation et créant de fermes  maraîchères communautaires. Plus spécifiquement le projet vise à:

  • Améliorer l´accès de manière durable aux aliments et augmenter le consommé local
  • Faciliter l´accès a un régime alimentaire diversifiée avec l´introduction de six produits transformés à base de niébé et mil
  • Augmenter de 30% le nombre de titulaires de droits qui atteignent le niveau minimum de consommation de calories
  • Réduire de 20 % la malnutrition aigûe chez les enfants de moins de 5 ans
  • Destiner 15% des bénéfices sur les produits transformés à améliorer l´alimentation des familles

Rapport annuel 2018